Skip to content
or

Language switcher

Newsletter Roots mars 2020: GFC compte 101 groupes membres et un nouveau président!

Espanol // Française // русский

Photo de groupe de la réunion des membres régionaux du GFC en Bogor, Indonésie. Save Amulsar est une campagne contre une mine d’or en Arménie. Fhoto: Fahmi/WAHLI

Chères amies, chers amis,

En ces temps d’incertitude, nous souhaitons transmettre un vigoureux message de solidarité à tous nos groupes membres et organisations alliées. Nous espérons que vous êtes en sécurité et que vous maintenez la santé là où que vous soyez, et qu’ensemble nous pourrons réactiver bientôt nos batailles et nos campagnes d’action.

C’est avec grand plaisir que nous vous annonçons deux changements récents au sein du CA de GFC: Anna Kirilenko (BIOM, Kirghizistan) est devenue notre nouvelle présidente, remplaçant le président sortant, Diego Cardona. Nous donnons aussi la bienvenue à Johanna Molina (Colectivo VientoSur, Chili) qui devient membre du CA de GFC pour l’Amérique latine et les Caraïbes. Malgré notre tristesse de voir le mandat de Diego prendre fin, et nous le remercions profondément pour toute l’énergie et l’enthousiasme avec lesquels il a rempli ses fonctions, c’est avec excitation que nous accueillons Anna et Johanna à bord. Ce sera pour nous un privilège de pouvoir tirer profit encore plus de leur passion et expérience au sein des mouvements féministe et environnemental. Suivez le lien suivant pour consulter la liste complète des membres du CA de GFC et de l’équipe.

Dans la foulée des bonnes nouvelles, nous souhaitons la bienvenue aux 100e et 101e membres de la coalition! L’Institute for Sustainable Development Strategy (ISDS) Public Fund du Kirghizistan, et le Centro de Investigación y Promoción del Campesinado (CIPCA) de Bolivie se joignent ainsi à nos luttes.

C’était fantastique de nous réunir avec un grand nombre de nos membres d’Asie à Bogor, Indonésie, lors de la rencontre régionale des membres, du dialogue sur le changement climatique, le savoir traditionnel et les solutions de rechange au modèle insoutenable de production animale en Asie, de la réunion des partenaires de Femmes2030, et de la Rencontre stratégique sur les Industries extractives, le Tourisme et l’Infrastructure (ETI), qui ont eu lieu l’une après l’autre suite à nos réunions annuelles de Suivi, Évaluation et Planification. Si vous n’avez pu être présents à ces événements et souhaitez prendre connaissance des décisions qui ont été prises, des rapports seront disponibles et mis à votre disposition prochainement.

Depuis le début de l’année, nous avons aussi plaidé pour un cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020 de la Convention sur la Diversité biologique qui soit réellement inclusif et porteur de changement. Nous avons publié un essai-photo sur l’importance des droits des femmes et du savoir traditionnel pour la conservation de la biodiversité au Kirghizistan qui souligne la nécessité d’une articulation entre la justice environnementale et la justice de genre, et nous avons aussi contribué à plusieurs numéros à Rome de la revue ECO de l’Alliance CDB. Nous avons pu y approfondir, entre autres, les grandes contradictions de la première ébauche et le lien entre climat et biodiversité en 2020, ainsi que partager les contributions de nos membres sur les conflits versus interactions au sein de la faune et sur les principes fondamentaux et le cadre de l’après-2020.

Plus tôt au cours du mois, nous avons fait campagne pour que les plantations forestières soient exclues du financement climatique en ciblant la proposition du Fonds Arbaro au Fonds Vert pour le Climat (GCF). Arbaro entend utiliser 25 millions de dollars US du FVC pour créer 75 000 hectares de plantations, principalement d’eucalyptus, dans sept pays d’Amérique latine et d’Afrique subsaharienne. Conjointement avec nos groupes membres au Paraguay (HEÑÓI, Iniciativa Amotocodie et Sobrevivencia/AmiEs de la terre), au Ghana (The Development Institute), et en Ouganda (NAPE), nous avons transmis un message fort aux dirigeants du FVC. Malgré nos efforts, le projet a été approuvé, indiquant clairement que le Fonds Vert pour le Climat est gouverné en fonction des intérêts des grandes entreprises et de la logique du profit.

Il nous fait aussi plaisir de partager ici avec vous plusieurs activités réalisées par nos membres, dont:

Finalement, nous tenons à rendre hommage à la vie et au travail de notre chère amie et collègue Ghanimat Azhdari, qui a tragiquement perdu la vie le 8 janvier dernier. Ghanimat a travaillé pendant plusieurs années pour notre groupe membre CENESTA et était fièrement membre de la tribu Qashqai. Grâce à son travail inspirant, elle a mondialement plaidé avec passion pour le respect des droits, du savoir et des APAC des Peuples autochtones, et en particulier pour les peuples pasteurs comme le sien, en Iran. Elle sera sincèrement regrettée.

Avec toute notre solidarité,

L’équipe de GFC

 

Publications

Les droits des femmes et le savoir traditionnel sont cruciaux pour conserver la biodiversité au Kirghizistan (3 mars) Est-ce que les standards de durabilité et d’émission de gaz à effets de serre peuvent protéger le climat, les forêts et les communautés des impacts de la bioénergie à base de bois? (12 mars)

Convention sur la Diversité biologique: les grandes contradictions de la première ébauche (25 February) et le lien entre climat et biodiversité en 2020 (27 février)

70 organisations et 30 scientifiques interpellent les politiciens et les autorités: arrêtez de couper les forêts de grande valeur de conservation en Suède (18 février)

du blog

Si les femmes s’arrêtent, le monde s’arrête: nous appuyons la Grève mondiale des femmes lors de la Journée internationale des femmes (8 mars) Pourquoi le Fonds vert pour le climat doit-il rejeter les plantations de Arbaro? (5 mars)

 

Événements

Rencontre régionale en Asie de la Campagne sur les industries extractives, le tourisme et les infrastructures (17 et 18 février)

Un dialogue ouvert sur le changement climatique, le savoir traditionnel et les solutions de rechange face au modèle insoutenable de production animale en Asie (15 février)

Nouvelles des membres

AfrosRD, République dominicaine: une vidéo de la campagne « S.O.S Cotubanama », qui cherche à sauver le Parc national Cotubanama du tourisme de masse;

Global Justice Ecology Project, États-Unis: une vidéo sur le lien entre l’infrastructure du pipeline et la violence à l’endroit des femmes autochtones

NAPE, Ouganda: la radio communautaire verte de NAPE gagne le Prix Liz Hughes 2020

Save the Forest, Suède: 70 organisations et 30 scientifiques interpellent les politiciens et les autorités pour une suspension de la coupe des forêts de grande valeur de conservation en Suède

Timberwatch Coalition, Afrique du Sud: Bulletin de janvier 2020

CENESTA, Iran: À la mémoire de Ghanimat Azhdari

Partagez vos nouvelles!

Nous encourageons tous nos membres à nous envoyer vos nouvelles, qu’il s’agisse d’un événement, d’un blog, d’un témoignage, d’un reportage photo ou de vos communiqués de presse. Nous pouvons vous aider à partager votre matériel de campagne! Contactez nous: gfc@globalforestcoalition.org

22 mars, 2020
Posted in Roots