Skip to content
or

Language switcher

Appel d’annulation de l’achat de crédits de carbone en Ouganda

carbon credit Uganda Kachung

Plusieurs groupes environnementaux de partout dans le monde ont envoyé aujourd’hui une lettre ouverte à l’Agence Suédoise de l’Énergie demandant l’annulation du contrat d’achat de crédits de carbone de l’Agence avec le projet du MDP de la compagnie norvégienne Green Resources AS en Ouganda.

L’Agence Suédoise de l’Énergie a dû faire face à des critiques pour son achat de crédits de carbone à partir d’un projet de plantation d’arbres dans Kachung en Ouganda. L’Agence a signé un accord de 20 ans avec Green Resources AS. Les environ 6 000 agriculteurs qui auparavant utilisaient la terre pour la culture ou le pâturage ont été expulsés. Ils ont perdu une importante source de nourriture et de revenus, et plusieurs d’entre eux ont été arrêtés, emprisonnés ou ont vu leurs animaux confisqués.

« Green Resources AS convertit des prairies, de savane et de terres cultivées à petite échelle dans les plantations d’arbres non indigènes. Cela a un effet dévastateur sur l’environnement naturel et les services d’écosystème qu’il fournit », dit Wally Menne de Timberwatch Coalition in South Africa.

Amanda Tas de Protect the Forest Sweden, a ajouté :  » En outre, des incertitudes demeurent quant au potentiel de plantations d’arbres pour séquestrer le carbone. Des études montrent une tendance générale à une diminution dans les réservoirs de carbone dans les plantations d’arbres comparativement aux forêts naturelles.  »

S’exprimant au nom de Global Forest Coalition, Simone Lovera a déclaré: « La forme la plus efficace d’atténuation des changements climatiques est d’éviter les émissions de carbone de toutes les sources. Cela signifie qu’il n’y a pas d’autre choix que de réduire profondément à la source les émissions dues aux combustibles fossiles. Les émissions de dioxyde de carbone peut également être évitées en protégeant les écosystèmes naturels du changement d’affectation des terres, mais ils ne peuvent pas compenser les émissions actuelles provenant d’autres sources de carbone anthropique. »

L’Agence Suédoise de l’énergie et le gouvernement de la Suède sont encouragés, par les signataires de la lettre ouverte, à réduire la consommation énergétique nationale et à améliorer l’efficacité énergétique. Aussi à augmenter le carbone stocké dans les forêts suédoises en protégeant les forêts vieux et naturelles et de traduire les forêts dégradées à un état plus naturel, au lieu d’enrichir les actionnaires de Green Resources As, qui usurpent les terres en Ouganda.

Le Dr Kristen Lyons, professeure agrégée et chercheur principal au Oakland Institute, a déclaré :  » La preuve est claire et a été réaffirmée par les chercheurs depuis de nombreuses années, Green Resources tombe bien en deçà de ce que le monde attend en termes de formes socialement justes et écologiquement responsables du développement. L’Agence Suédois de l’Énergie se dresse le grand risque d’endommager sa propre image publique par le maintien de cette association avec cette opération douteuse ».

La lettre ouverte peut être lu ici: http://skyddaskogen.se/documents/Letter_to_Swedish_Energy_Agency_March-10-2016.pdf

Des informations approfondies basées sur des recherches récentes peuvent être trouvées dans  » Impacts de plantations d’arbres de Green Resources à Kachung’, Ouganda »: http://skyddaskogen.se/documents/Green_Resources_in_Kachung_Information_2016.pdf

Oakland Institute Report  » Le côté plus sombre de Green  » (2014) :
http://www.oaklandinstitute.org/sites/oaklandinstitute.org/files/Report_DarkerSideofGreen_hirez.pdf

Pour plus d’informations, veuillez contacter:

Amanda Tas, Protect the Forest (www.protecttheforest.se),
Telephone: +46 73 5860099, amanda.tas@skyddaskogen.se

Wally Menne, Timberwatch (www.timberwatch.org) – Global Forest Coalition ONG de point focal à l’Afrique, telephone: +27 82 444 2083, timberwatch@iafrica.com

Dr. Kristen Lyons, Professeur Agregué et chercheur principal – Oakland Institute (www.oaklandinstitute.org),
Telephone: +61 437 332 732, kristen.lyons@uq.edu.au

Simone Lovera, Directeur Exécutif de Global Forest Coalition (www.globalforestcoalition.org)
Telephone: +595-981-407375 (Paraguay), simone@globalforestcoalition.org

10 mars, 2016
Posted in Press releases, Petitions and statements, Forests, trees and climate change, Trade and other underlying causes of forest loss