Skip to content
or

Language switcher

banner image

Webinaire: Le rôle des banques de développement dans le gros bétail & implications pour les populations et les forêts

27 Oct 2022
Virtual

flyer Role of Development Banks in Big Livestock

Rejoignez-nous le 27 octobre à 14h00 UTC (16h00 Amsterdam / 10h00 New York) pour un webinaire sur :

Le rôle des banques de développement dans le gros bétail et les impacts sur les populations et les forêts

Inscrivez-vous pour participer à ce webinaire !

Interprétation en anglais, espagnol, portugais et français

Les banques de développement jouent un rôle démesuré dans le soutien à l’industrie de l’élevage industriel dans le monde, qui est une cause majeure d’émissions de gaz à effet de serre, de perte de biodiversité, de déforestation, d’épuisement de l’eau et de contamination de l’air et de l’eau. C’est aux femmes, aux communautés à faible revenu et aux peuples autochtones que cette industrie fait le plus de mal. La production intensive de bétail cause également d’énormes souffrances aux animaux et augmente le risque de résistance aux antibiotiques et de nouvelles pandémies.

Sous couvert de “développement”, les banques publiques financent des entreprises de viande géantes comme Minerva et Smithfield. Au cours des dix dernières années, les cinq principales banques de développement ont versé la somme astronomique de 4,5 milliards de dollars dans de grandes entreprises de viande au Brésil, en Équateur, au Mexique, en Chine, au Vietnam et au Kenya. La Société financière internationale (SFI) de la Banque mondiale est le plus grand investisseur public dans le secteur de l’élevage industriel, avec plus de 2,2 milliards de dollars investis dans des sociétés d’élevage géantes dans le monde entier. L’investisseur qui connaît la plus forte croissance dans ce secteur est la Banque interaméricaine de développement (BID), qui a fourni 500 millions de dollars par an depuis 2018.

Les banques prétendent que les investissements dans l’élevage industriel alimentent la création d’emplois et contribuent à nourrir le monde, mais en réalité, ces prêts favorisent le changement climatique et la perte de biodiversité, accentuent la consolidation, sapent la souveraineté alimentaire, détruisent les moyens de subsistance des petits agriculteurs et des populations autochtones, et provoquent la souffrance des animaux.

Une campagne mondiale menée par une coalition de groupes a été lancée en 2021 afin de réorienter le financement public du développement de l’agriculture industrielle vers une production alimentaire plus durable. Dans un premier temps, elle vise la SFI/Banque mondiale et les principales banques régionales de développement (BID Invest, Banque asiatique de développement, Banque africaine de développement et Banque européenne d’investissement).

Cet atelier est organisé par la Global Forest Coalition (GFC) dans le cadre d’un effort commun entre les sept groupes qui mènent la campagne : le Bank Information Center, Feedback Global, Friends of the Earth U.S., la Global Forest Coalition, Sinergia Animal, International Accountability Project et World Animal Protection.

Nous vous invitons à vous joindre à nos efforts pour #StopFundingFactoryFarming et à promouvoir un meilleur engagement parmi les partenaires du Sud afin de garantir que leurs voix soient adéquatement reflétées dans cette campagne. Que les informations partagées par la campagne visent à permettre une participation effective à toutes les activités que nous souhaitons réaliser.

Inscrivez-vous dès maintenant: tiny.cc/livestockbanks