Skip to content
or

Language switcher

Les Droits et L’autonomisation des Femmes

Les écosystèmes forestiers sont essentiels à la survie d’innombrables systèmes diversifiés mais inter-reliés qui soutiennent les moyens de subsistance des populations, qui réapprovisionnent les cours d’eau et qui enrichissent la biodiversité, formant ainsi un environnement sain. La déforestation a un impact négatif sur ces systèmes interdépendants/interconnectés puisqu’en plus de causer la destruction de la biodiversité, l’assèchement des sources d’eau ainsi que l’érosion des sols, elle affecte directement les communautés forestières. Ceci a comme conséquence de créer de nouvelles injustices et d’amplifier les inégalités déjà existantes car les populations perdent leurs principaux moyens de subsistance, leurs territoires ainsi que leurs activités socio-culturelles profondément liées à leurs forêts. Souvent, les femmes autochtones et rurales sont touchées de manière disproportionnée par la perte des forêts compte tenu de leurs rôles quotidiens et leurs pratiques qui dépendent grandement d’écosystèmes forestières sains. Ultimement, ceci conduit à une augmentation démesurée de la charge de travail, à la fois reproductive et productive, des femmes.

Le #ProgrammeFemmes2030 est mis en place au sein de 52 pays à travers différentes régions du monde. Il est dirigé par une coalition de 5 organisations de femmes et de réseaux de genre qui collaborent pour réaliser les objectifs de développement durable (ODD) d’une manière équitable entre les sexes et juste pour le climat.

Nous visons à intégrer les droits des femmes et l’égalité des genres dans toutes nos autres politiques et activités de campagne de GFC.

Suivez #femmes 2030 sur Facebook et Twitter