Skip to content

Language switcher

Causes sous-jacentes de la parte des forêts

Nouveau document qui présente les dangers d’une comptabilité frauduleuse sur l’utilisation des terres pour l’accord potentiel sur le climat

Screen Shot 2015-11-15 at 8.13.49 PM

Le document souligne que les règles de comptabilité du carbone sont trop flexibles, confuses et permettent plusieurs formes de tricherie. Dans le cas du Protocole de Kyoto, les parties de l’annexe 1 avaient le droit de gagner de grandes quantités de crédits frauduleux [4]. Ils bénéficiaient également des activités futures de gestion de la forêt qui n’étaient pas encore mises en place, et cela permettait aux pollueurs de continuer à émettre.

GFC demande aux gouvernements d’adopter une attitude holistique de l’utilisation des terres et de l’agriculture durable, fondée sur les accords internationaux existants tels que les Objectifs de développement durable ODD [6], les directives volontaires des Nations Unies sur une gouvernance responsable de la tenure des terres, de la pêche et des forêts, [7] la Convention sur la diversité biologique [8], la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, [9] la Convention sur la lutte contre la désertification, [10] ainsi qu’un autre document important qui exprime l’opinion des mouvements sociaux, la déclaration de Nyéléni sur la souveraineté alimentaire [11]. La résilience au changement climatique devrait être un objectif intégral et important de telles pratiques.

Pour lire le communiqué de presse, cliquez ici

 

 

Redirection des mesures d’incitation à effets pervers pour la production non viable de bétail Orientations pour la mise en oeuvre de la Concention sur la diversité biologique et de son Plan stratégique

Mai 2014 

Denrées internationales comme le bœuf, le soya, l’huile de palme, et le bois ont été reconnus comme l’un des plus importants moteurs de la forêt et de la perte de biodiversité. Des politiques visant à rendre ces filières plus durables en termes de qualité et de quantité ne peuvent pas être la responsabilité des pays producteurs seulement. Les mesures visant à réduire le déboisement provoqué par le commerce des produits de base dans un pays vont presque par définition, conduire à la  » fuite  » transfrontières d’émissions si aucune mesure n’est prise pour remédier les niveaux de consommation de ces produits. Telles politiques aussi conduisent à une concurrence déloyale entre les producteurs et les pays plus responsables et el les producteurs et pays moins responsables.

Les effets de l’elevage insoutenable et la production de soja au Paraguay – Une étude de cas

Avril 2014

Le bétail et la production de soja au Paraguay sont les plus importants secteurs de production primaire. La plupart des terres dans le pays est sous contrôle privé et dédié à la production de ces produits. Par conséquent, la majeure partie des impacts environnementaux négatifs découlent de ces activités productives. Le contrôle est exercé par une combinaison de groupes oligarchiques et d’intérêts transnationaux.

L’élevage, les communautés, la biodiversité et le changement climatique

Octobre 2013 

Ce document d’information accroît la prise de conscience des effets négatifs de l’élevage industriel en expansion rapide et de l’élevage du bétail à grande échelle sur les forêts du monde et la biodiversité. L’élevage industriel recoupe de nombreux secteurs, concernant l’utilisation des terres, l’eau, la sécurité alimentaire, la santé publique, et le changement climatique. Mais trop souvent ces intersections sont négligées. Il met l’accent sur les problèmes sociaux, culturels, écologiques et les répercussions éthiques d’une industrie insoutenable – et les possibilités qui existent.

Les approches non fondées sur le marché pour réduire la déforestation et la dégradation des forêts

Mars 2013 

Rapport basé sur la présentation à la CCNUCC sur les solutions de rechange aux approches axées sur le marché, écrite en collaboration par les membres de la Global Forest Coalition, ICCA Consortium et Econexus.

Ce qu’il faut faire et ne pas faire pour soutenir la conservation des forêts et les initiatives de restauration par les communautés locales et peuples autochtones

Avril 2012

Causes de la déforestation et de la dégradation des forêts

Février 2012

Présentation par le GFC sur des directives méthodologiques pour les activités relatives à la réduction des émissions dues à la déforestation et la dégradation des forêts et le rôle de la conservation, de la gestion durable, des forêts et de l’amélioration des stocks de carbone forestier dans les pays en développement.

S’attaquer aux cause

Causes sous-jacentes du déboisement et de la dégradation des forêts, et les moteurs de la restauration forestière
Novembre 2010

 

Les forêts et la Convention sur la biodiversité
Contrôle indépendant de la mise en œuvre du programme de travail élargi dans :

Sommaire de la Convention sur la diversité biologique des forêts
IM Rapport Australie
IM Rapport Bangladesh
IM Rapport Brésil
IM Rapport Bulgarie
IM Rapport Cameroun
IM Rapport Canada
IM Rapport Costa Rica
IM Rapport Équateur
IM Rapport Géorgia
IM Rapport Allemagne
IM Rapport Indonésie
IM Rapport Kirghizistan
IM Rapport Mexique
IM Rapport Mozambique
IM Rapport Népal
IM Rapport Pays-Bas
IM Rapport Nouvelle-Zélande
IM Rapport Panama
Im Rapport Paraguay
IM Rapport Russie
IM Rapport Samoa
IM Rapport Ouganda